s'abonner identifiez-vous
Articles > À Bâle, les grosses galeries multiplient les dispositifs pour doper leurs ventes

À l’écart de la foule, certains collectionneurs sont invités à visiter les show-rooms que certaines galeries louent au deuxième étage de la foire. Photo : © David Owens

À Bâle, les grosses galeries multiplient les dispositifs pour doper leurs ventes

Des dispositifs parallèles – tels que des show-rooms privés, l’édition de publications spéciales avant la foire et des plateformes numériques – contribuent à dynamiser les transactions commerciales sur Art Basel cette année.

Au deuxième étage du Messe Basel où se tient la foire Art Basel, loin des stands animés des niveaux inférieurs et des instagrameurs passionnés qui postent des images à la vue de tous sur les réseaux sociaux, plusieurs galeries louent des show-rooms privés – certains à l’heure (pour 1 500 francs suisses, soit 1 334 euros) ou, comme Gagosian, pour toute la semaine. Bien que ce service soit proposé depuis quelques années, la demande augmente, selon une porte-parole d’Art Basel.

Lire l'article complet
Lire l'article
Lire l'article
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève