s'abonner identifiez-vous
Articles > À Bruxelles, les galeries font leur « off » pendant la Brafa

Vue de l’exposition « Jan Fabre, L’Heure Sauvage », Galerie Templon à Bruxelles. Courtesy de l’artiste et Galerie Templon. Photo : Isabelle Arthuis

À Bruxelles, les galeries font leur « off » pendant la Brafa

Avec des expositions consacrées entre autres à Le Corbusier, Eduardo Paolozzi, Jean Dubuffet et les peintres matiéristes, plusieurs galeries d’art contemporain bruxelloises surfent sur l’actualité de la Brafa, dont le dîner de gala se tient ce soir à Tour & Taxis, avant une ouverture publique samedi.

En s’ouvrant depuis quelques années aux galeries d’art contemporain, essentiellement belges ou disposant d’un espace à Bruxelles (tels Bernier-Eliades, Clearing, Gladstone ou Almine Rech), la Brafa – longtemps estampillée foire plutôt classique – a élargi autant que rajeuni son offre tout comme son public. Inversement, la programmation des galeries à cette période de l’année commence de plus en plus à tenir compte de ce rendez-vous prestigieux et des potentiels collectionneurs d’art moderne qu’il attire ou espère attirer, en amont de la Tefaf Maastricht qui se déroule en mars.

Lire l'article complet
Lire l'article
Lire l'article
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève