s'abonner identifiez-vous
Articles > À Jimei, les Rencontres d’Arles s’acclimatent à la Chine

Liu Ke, Still Lake, 2007-2009. Courtesy de l’artiste et Jimei X Arles

À Jimei, les Rencontres d’Arles s’acclimatent à la Chine

Le festival chinois de photographie conçu en partenariat et sur le modèle des Rencontres d’Arles présente jusqu’au 5 janvier 2020 sa cinquième édition. La manifestation diffère à maints égards de son modèle français, ce qui lui confère sa réelle identité, à l’image de l’Asie du Sud.

Ceux qui iraient à Jimei, district de la ville chinoise de Xiamen, en pensant découvrir un succédané d’Arles en seront pour leurs frais. La ville d’abord, grande métropole portuaire et industrielle d’environ cinq millions d’habitants, n’a rien en commun avec la petite cite arlésienne. L’emprise du festival sur Xiamen se trouve dès lors limitée à un périmètre réduit du district de Jimei, dans un quartier truffé de tours qui font songer à La Défense à Paris.

Lire l'article complet
Lire l'article
Lire l'article
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève