s'abonner identifiez-vous
Articles > À Londres, Mark Bradford dénonce la xénophobie moderne

Mark Bradford devant son œuvre Cerberus (2018) à la galerie Hauser & Wirth, à Londres. Photo : Sim Canetty- Clark. Courtesy de l’artiste et Hauser & Wirth

À Londres, Mark Bradford dénonce la xénophobie moderne

Pour son exposition londonienne « Cerberus » à la galerie Hauser & Wirth, l’artiste américain a puisé dans la mythologie grecque et une chanson classique de Motown.

Mark Bradford a intitulé son exposition à la galerie Hauser & Wirth à Londres « Cerberus », d’après le chien à trois têtes qui protège le monde souterrain dans la mythologie antique.

Lire l'article complet
Lire l'article
Lire l'article
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève