s'abonner identifiez-vous
Articles > À Montréal, le musée des beaux-arts s’offre un melting-pot des civilisations

Zanele Muholi, Phila I, Parktown, de la série « Somnyama Ngonyama », 2019, mural photographique. © Zanele Muholi. Avec l’aimable concours de Stevenson, Le Cap et Johannesburg et Yancey Richardson, New York

À Montréal, le musée des beaux-arts s’offre un melting-pot des civilisations

Dédiée aux arts du « Tout-Monde », selon la terminologie empruntée au poète et philosophe martiniquais Édouard Glissant, la nouvelle aile du musée des beaux-arts de Montréal fait dialoguer avec audace les civilisations et les époques, pour mieux changer de regard.

Comment rendre compte sur 1 025 m2 et en quelque 1 500 objets de la diversité des peuples et de leur foisonnante créativité ? C’est le défi que s’est lancée Nathalie Bondil, directrice du musée des beaux-arts de Montréal, lorsque l’idée a germé, il y a cinq ans, de créer un parcours « géopoétique » brassant les cultures et les époques, mixant l’ancien et le contemporain.

Lire l'article complet
Lire l'article
Lire l'article
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève