s'abonner identifiez-vous
Articles > Deux ans après sa création, l’Atelier des artistes en exil maintient son cap

Dans les locaux de l’association, les salles sont transformées en ateliers. Ici, des œuvres en préparation de Lina Aljijakli. © Medhat Soody

Deux ans après sa création, l’Atelier des artistes en exil maintient son cap

L’Atelier des artistes en exil a organisé ses portes ouvertes la semaine dernière à Paris. L’occasion d’un bilan avec Judith Depaule et Ariel Cypel, fondateurs de cette association qui accompagne actuellement plus de 250 artistes exilés. Une structure unique en son genre.

Au premier étage du 82, rue des Poissonniers, dans le 18e arrondissement de Paris, des peintres, des comédiens, des performeurs et des musiciens vont et viennent, croisent des personnes qui les soutiennent depuis la première heure et les visiteurs extérieurs.

Lire l'article complet
Lire l'article
Lire l'article
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève