s'abonner identifiez-vous
Articles > Exposition : À la Fondation Kadist, des pierres (é)mouvantes

Vues de l’exposition « Moving Stones » à la Fondation Kadist, Paris, avec Martha Araújo, Milena Bonilla, Angelica Mesiti, Shitamichi Motoyuki et Emilia Škarnulyte. Courtesy Kadist, Paris, 2018. Photo : Aurélien Mole

Exposition : À la Fondation Kadist, des pierres (é)mouvantes

La Fondation Kadist, à Paris, propose une exposition autour de l’interaction qui s’opère entre les corps et les monuments. Un sujet d’actualité, qui évite néanmoins la question des monuments coloniaux, angle mort du discours en France sur l’espace public. Par Cédric Aurelle

En ces temps de révolte, l’attention que nous (ne) portons (plus vraiment) aux monuments publics se trouve soudain ravivée par l’usage pratique, symbolique ou affectif qu’en font les manifestants qui sillonnent les artères de la capitale et des villes de province.

Lire l'article complet
Lire l'article
Lire l'article
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève