s'abonner identifiez-vous
Articles > Exposition : Au Palais de Tokyo, Tomás Saraceno tisse sa toile en noir et blanc

Vue de l’exposition « Tomás Saraceno, ON AIR », au Palais de Tokyo, Paris, 2018. Courtesy the artist ; Andersen’s, Copenhague; Esther Schipper, Berlin; Pinksummer ContemporaryArt, Gênes ; Ruth Benzacar, Buenos Aires; Tanya Bonakdar Gallery, New York. © Photography Studio Tomás Saraceno, 2018.

Exposition : Au Palais de Tokyo, Tomás Saraceno tisse sa toile en noir et blanc

En sollicitant araignées, poussières stellaires et collaborateurs scientifiques, Tomás Saraceno transforme le Palais de Tokyo en caisse de résonance aérienne des murmures du monde. Par Cédric Aurelle

En donnant carte blanche à Tomás Saraceno, on pouvait redouter que le Palais de Tokyo ne se transforme à nouveau en parc d’attraction. Les projets conçus au K21 de Düsseldorf (2013) ou au Hamburger Bahnhof de Berlin (2011-2012) ont montré que l’artiste argentin pouvait flirter - en apparence - avec le divertissement.

Lire l'article complet
Lire l'article
Lire l'article
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève