s'abonner identifiez-vous
Articles > Gemito l’inclassable au Petit Palais

Vincenzo Gemito, Tête de Mathilde sur un coussin [Testa di Matilde su un cuscino], 1878-1881, bronze, Musée de Capodimonte, Naples, Italie. Photo : Ministero per i beni e le attivita culturali/Museo e Real Bosco di Capodimonte

Gemito l’inclassable au Petit Palais

Si « Le Pêcheur napolitain » résumait à lui seul tout l’œuvre de Gemito (1852-1929) dans l’inconscient collectif, Jean-Loup Champion a pris le parti, au Petit Palais, de dévoiler mille autres facettes du sculpteur et notamment l’extrême modernité de son regard sur les femmes, ses femmes.

D’entrée de jeu, Jean-Loup Champion plante le décor dans le texte introductif du catalogue en citant Malaparte : « Naples est une Pompéi qui n’a jamais été ensevelie. Ce n’est pas une ville : c’est un monde, le monde antique préchrétien, demeuré intact, à la surface du monde moderne ».

Lire l'article complet
Lire l'article
Lire l'article
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève