s'abonner identifiez-vous
Articles > L’ancienne cité irakienne d’Assur menacée par un barrage

La porte de Tabira, qui se dresse au centre d'Assur, a été endommagée à 70 % lors de l'attaque de la ville par Daech en 2015. AUIS Center for Archaeology and Cultural Heritage

L’ancienne cité irakienne d’Assur menacée par un barrage

Après avoir survécu à l’État islamique, la capitale assyrienne est à nouveau en péril.

Il y a tout juste deux mois, la réouverture d’Assur a été célébrée par des chants et des danses d’Irakiens en costumes traditionnels. Nombre d’entre eux avaient fui leur foyer après l’assaut de l’État islamique. Les festivités ont rappelé les processions de printemps de coutume dans la ville il y a des milliers d’années, réunissant les Assyriens d’aujourd’hui et d’autres citoyens issus de la société multiculturelle irakienne, tous passant par la porte de Tabira. Mais au moment même où Assur renaît, cette dernière doit affronter une nouvelle menace.

Lire l'article complet
Lire l'article
Lire l'article
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève