s'abonner identifiez-vous
Articles > Pierre Bergé en ses dernières demeures

L’un des salons de la rue Bonaparte, avec au mur Bœuf écorché (1954), de Bernard Buffet, estimé de 200 000 à 400 000 euros. Courtesy Sotheby’s et Pierre Bergé & Associés

Pierre Bergé en ses dernières demeures

Sotheby’s, avec Pierre Bergé & Associés, doit disperser à partir de demain le contenu des maisons de l’homme d’affaires, de Paris à Tanger. Même sans chefs-d’œuvre, l’ombre mythique d’Yves Saint Laurent devrait attirer de nombreuses enchères. Par Alexandre Crochet

Lire l'article complet
Lire l'article
Lire l'article
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire l'article
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève