s'abonner identifiez-vous
Articles > Politique et religion au féminin dans l’Égypte ancienne à Grenoble

Vue de l’exposition « Servir les dieux d’Égypte. Divines adoratrices, chanteuses et prêtres d’Amon à Thèbes » au Musée de Grenoble. Photo : Musée de Grenoble

Politique et religion au féminin dans l’Égypte ancienne à Grenoble

Fruit d’une collaboration scientifique entre le Louvre, le musée de Grenoble et la Sorbonne, une remarquable exposition révèle les bouleversements économiques et spirituels de la Troisième Période intermédiaire et souligne l’influence grandissante des Divines adoratrices et chanteuses d’Amon au sein de la capitale thébaine. Par Bérénice Geoffroy-Schneiter

Qui connaît les noms de Pinedjem, Smendès, Psousennès, Chechonq, Osorkon, Takélot, Tefnakht, Taharqa ? Bien moins célèbres que leurs homologues du Moyen ou du Nouvel Empire, les pharaons de la Troisième Période intermédiaire (1069-655 av. J.-C.) sont un peu les mal-aimés de l’Égypte ancienne.

Lire l'article complet
Lire l'article
Lire l'article
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève