s'abonner identifiez-vous
Articles > Splendeurs et misères d’Aubrey Beardsley au musée d’Orsay

Aubrey Beardsley, La Dame aux camélias, 1894, encre et aquarelle sur papier, 27,9 x 18,1 cm, Royaume-Uni, Londres, Tate Collection. © Tate, Londres, Dist. RMN-Grand Palais / Tate Photography

Splendeurs et misères d’Aubrey Beardsley au musée d’Orsay

Proposant la première rétrospective de l’artiste en France, le musée d’Orsay met à l’honneur ce dessinateur virtuose mort à 25 ans. L’exposition réunit les différents styles qu’il a adoptés au cours de sa courte mais prolifique carrière.

Une tête ensanglantée flotte dans les airs parmi d’étranges fleurs, caressée amoureusement par la tentaculaire Salomé. Baptisée The Climax, la scène en noir et blanc est l’une des célèbres illustrations de la tragédie Salomé d’Oscar Wilde, réalisées en 1893 par un prodige de 20 ans, Aubrey Beardsley.

Lire l'article complet
Lire l'article
Lire l'article
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève