s'abonner identifiez-vous
Articles > Tristes tropiques à Marseille

Philong Sovan, The white jerricans. Courtesy de l'artiste

Tristes tropiques à Marseille

Dans le cadre du Grand Arles Express – programmation en région Sud élargissant celle des Rencontres de la photographie d’Arles –, la Friche La Belle de Mai à Marseille accueille deux expositions, l’une sur le Cambodge par Mak Remissa et Philong Sovan, l’autre sur le Brésil par Ludovic Carème, dont le commissariat est assuré par le critique Christian Caujolle.

Quarante ans après la chute du régime de Pol Pot et de ses Khmers rouges de sinistre mémoire, qui auront dévasté Phnom Penh en chassant ses habitants et massacré des centaines de milliers d’autres personnes, la capitale n’a jamais oublié cet épisode sanglant de son histoire.

Lire l'article complet
Lire l'article
Lire l'article
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève
Lire la brève